8 mars et demi. (Pour mieux s’en rappeler pendant toute l’année)

Simone, faut qu’on se parle

Simone de Beauvoir a dit : « On ne nait pas femme, on le devient ». Comme quoi, Simone n’a pas dit que des conneries… Alors Simone, pourquoi dis-tu ça? Pour parler des stéréotypes qu’on parachute à nos enfants. Les enfants sont comme des éponges, ils absorbent ce qu’on leur montre du monde.

Choisir de faire des choix

Mais il y a plus Simone. Dans ce devenir, il y a autre chose : il y a les choix qu’on faits. Nous.

Nous sommes femmes par nos choix aussi.

La génétique, c’est une chose. Ça nous donne un bagage, un début sur la ligne de départ. Et puis, il y a tout l’acquis, les contextes-etc.

Qui est femme?

Une femme qui avorte est femme. Par le choix de décider de son corps. Ne pas se le laisser imposer.

Un homme qui devient femme est femme aussi. Parce que sa transition transgenre verse du côté de la femme. Femme, il le devient.

Et une femme qui devient homme? Elle aura un autre genre au final, mais cette femme a été forte pour faire son choix de devenir autre. Elle aussi, elle est femme. Par son choix de disposer de son corps comme elle le veut. Ne pas se le laisser imposer.

Finalement, une femme qui allaite est femme. Par le choix de donner son lait à son bébé. Ne pas se le laisser imposer.

(J’oublie des femmes? Sûrement. Parce que l’expérience de femmes est tellement vaste qu’elle ne se résume pas en un court article. C’est une vie.)

Et une femme qui n’allaite pas?

Si vous ne pouvez pas allaiter et/ou ne voulez pas allaiter, c’est votre choix. Vous avez d’autres meilleurs à offrir. Vous n’êtes pas moins femmes. Au contraire. Vous êtes femme par votre choix.

Mind your own tits.

Le lait maternel, c’est le meilleur

C’est vrai que le lait maternel est le meilleur. On n’y peut rien, la nature est faite comme ça. Mais le meilleur devient moins bon quand on se le fait imposer. À chacune de faire son choix. De ne pas se le faire imposer.

Pourquoi? Simplement parce qu’on est femme.

Alors oui, l’allaitement est le lieu de rencontre, au-delà des genres. Au-delà des contextes aussi. Oui, nos expériences nous forgent.

Nous sommes femmes, par nos choix. Et fières de l’être.

Publicités

One Reply to “8 mars et demi. (Pour mieux s’en rappeler pendant toute l’année)”

  1. J’aime bien ta phrase « le meilleur se fait moins bon quand on se le fait imposer »… Je n’ai pas d’enfants et je ne sais pas si j’en aurai, mais si c’est le cas, je suis sûre de vouloir allaiter. Cependant je suis souvent choquée des discours culpabilisateurs dans les groupes pro-allaitement, qui vont jusqu’à déformer des études scientifiques et annoncer les risques les plus flippants si on n’allaite pas (parfois ce sont surtout des petites formulations passives agressives…). Je ne comprends pas, je ne vois pas en quoi c’est censé informer. Mieux vaut proposer une oreille attentive et bienveillante à celles qui se questionnent…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s